Vous êtes ici

Laboratoires communs

MITIC

Le laboratoire commun MITIC entre la société Thalès (Alcatel-Thalès 3-5 Lab) et le laboratoire XLIM a été fondé le 9 Avril 2004. Cette création d’un laboratoire commun fait suite aux relations très fortes existant entre la société Thalès et XLIM depuis de nombreuses années sur les thèmes de la modélisation non linéaire des transistors et la conception de circuits non linéaires hyperfréquences.

L’effectif du laboratoire commun comporte 4 équivalents temps plein (17 permanents) répartis également entre Thalès et XLIM . Les activités sont conduites au travers des travaux de thèse de doctorants affectés partiellement ou en totalité au laboratoire commun. Ces activités sont supportées par des projets de recherche (internes Thalès, EDA, DGA, ANR, Europe).

Les principales thématiques de Recherche du Laboratoire MITIC sont dans le domaine des hyperfréquences :

  • La caractérisation en impulsions et la modélisation non linéaire des composants de puissance et faible bruit
  • La caractérisation en bruit de transistors
  • La conception d’amplificateurs de puissance (Technologie GaN)

AXIS

S’appuyant sur un passé riche en collaborations depuis les années 1980, dans le domaine des dispositifs microondes pour les applications spatiales, Thalès Alenia Space et XLIM ont renforcé leurs coopérations techniques par la mise en place d’un partenariat de recherche privilégié sous la forme d’un Laboratoire Commun. Ainsi, AXIS (ThAles & XLIM Initiative for Space microwave electronics) a été créé le 1er Janvier 2006 et renouvelé en 2010 pour 5 ans.

Les objectifs du laboratoire commun sont de structurer et de pérenniser les collaborations, de renforcer l’innovation et la recherche dans le spatial, de valider la recherche sur des systèmes complexes, de former des doctorants avec un volet appliqué, d’avoir des réflexions stratégiques concertées entre les secteurs industriel et académique à long terme concernant à la fois le recherche et la formation et enfin de monter et de participer à des projets de recherches nationaux et internationaux.

Le fonctionnement est basé sur une réunion annuelle d’un conseil scientifique et d’un conseil stratégique (30 personnes) et de deux réunions annuelles de prospectives scientifiques. Des réunions sont ensuite organisées tous les 4 mois pour le suivi des thèses et des projets avec les personnes concernées.

L’effectif statutaire du laboratoire commun est de 2.5 équivalents temps plein pour XLIM soit 15 permanents et 2 équivalents temps plein pour Thales Alenia Space soit 8 personnes et 7 à 9 doctorants.

Les activités de recherche sont financées en interne par Thales Alenia Space et au travers de contrats avec le CNES, l’ESA, la DGA, l’ANR,…

L’organisation scientifique du laboratoire commun s’articule aujourd’hui autour de 5 thèmes :

  • Thème 1 : Puissance, consommation et linéarité
  • Thème 2 : Sous-systèmes analogiques (chaine de conversion, optoélectronique dans environnement RF, échantillonneur, …)
  • Thème 3 : Simulations multiphysiques
  • Thème 4 : Micro et nano composants
  • Thème 5 : Filtrage et multiplexage

NXL

Le laboratoire commun NXL entre la société NXP Semiconductors (Caen et Toulouse) et le laboratoire XLIM a été fondé en Avril 2012. Cette création d’un laboratoire commun est issue des relations très fortes existant entre la société NXP et XLIM depuis de nombreuses années sur le thème de la conception de solutions et circuits RF avancés sur Silicium (filtres actifs, LNA, Oscillateurs, Amplificateurs de puissance).

L’effectif du laboratoire commun comporte 25 permanents répartis également entre NXP et XLIM .

Les 4 Axes de Recherche du Laboratoire NXL sont dans le domaine hyperfréquence :

  • La réception faible bruit à forte linéarité et faible consommations, filtrage intégré
  • Les circuits en bande millimétrique sur Silicium
  • L’intégration SoC/SiP (couplages EM associés)
  • Les circuits MMIC pour amplification de puissance haut-rendement en technologie LDMOS

LEV3E

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives implanté sur le site de Gramat et le laboratoire XLIM, UMR CNRS n°7252, ont conclu en octobre 2014 un accord de collaboration pour la mise en place d’un laboratoire de recherche, le LEV3E, Laboratoire Efficacité et Vulnérabilité Electromagnétique des Equipements Electroniques. Les deux entités disposent de compétences complémentaires et ont acquis des résultats probants et de l’expérience depuis de nombreuses années dans le domaine de l’électromagnétisme. Forts de leurs expériences respectives, elles souhaitent associer leurs compétences au sein du laboratoire LEV3E afin de répondre au mieux, en termes d’innovation, aux besoins de la Défense.

Le Département Effets des Armes (DEA) du CEA Gramat, de la Direction des applications militaires (DAM) du CEA, a bâti une expertise de premier plan dans le domaine de la modélisation, des méthodologies de simulation expérimentale et numérique et de la métrologie en électromagnétisme. En effet le CEA conduit depuis plus de 30 ans, au profit de la Défense, des études permettant à la fois d’évaluer la vulnérabilité des systèmes d’armes aux agressions électromagnétiques et de garantir leur efficacité. De son côté XLIM est reconnu nationalement et internationalement pour ses compétences dans les domaines de la simulation électromagnétique, des dispositifs rayonnants de forte puissance, de la vulnérabilité des composants, de la métrologie impulsionnelle et du Bio électromagnétisme.

Ces travaux communs sont donc conduits principalement selon deux axes thématiques :

  • Le développement de systèmes électromagnétiques pour des applications de sécurité et de défense,
  • L’étude de la vulnérabilité des systèmes de sécurité et de défense.

INOGYRO

Le projet de Laboratoire Commun  INOGYRO (Laboratoire Commun organismes de recherche public – PME/ETI) déposé conjointement par  XLIM et la PME  INOVEOS (basée à Brive) à l’appel de Novembre 2015 a été sélectionné par l’ANR. Ce laboratoire a pris effet au 1er Mars 2016 pour une durée de 3 ans. Il a pour objectif le développement d’une méthodologie de conception, de réalisation et de mesures de nouveaux composants non réciproques (circulateurs, isolateurs, déphaseurs…) à base de matériaux ferrites.

Il implique 8 permanents (à temps partiel) répartis équitablement entre XLIM et INOVEOS. Un doctorant CIFRE avec INOVEOS effectue sa thèse dans ce cadre. Trois post doctorants seront embauchés.

Trois axes de recherche seront développés :

  • La mise au point d’une méthodologie de conception fiable des circulateurs « massifs »,
  • La miniaturisation des dispositifs non réciproques,
  • La modélisation des dispositifs de puissance.

X-LAS

Créé par l’institut de recherche XLIM et la société CILAS, le laboratoire commun X-LAS s’inscrit dans le domaine de l’optique photonique. Il a pour objectif de réaliser des lasers innovants à destination d’applications militaires ou civiles.

Forts d’une collaboration démarrée il y a près de dix ans dans le domaine des lasers pour des applications spatiales, l’institut de recherche XLIM et la compagnie industrielle des lasers CILAS ont créé le laboratoire commun X-LAS, inauguré le 24 novembre 2016, il est le sixième laboratoire commun établi par XLIM avec un industriel et le premier dans le domaine de l’optique photonique. 
X-LAS vient renforcer une coopération technique déjà productive, à l’origine de plusieurs dépôts de brevets et publications scientifiques, et de la formation de docteurs en physique. XLIM et CILAS ont notamment travaillé de concert au sein du programme FP7-Space « Clean Space », dont l’objectif était de nettoyer l’espace des débris en orbite au moyen de tirs lasers depuis le sol.
Les moyens humains et matériels mis en commun au sein de X-LAS, à hauteur d’un million d’euros,  serviront au développement de lasers d’architectures innovantes, de haute puissance ou à base de matériaux céramiques, pour des applications militaires (désignation de cible), ou civiles (transport d’énergie, radar optique…). X-LAS vient ainsi répondre aux besoins toujours croissants en termes de puissance, de compacité, de rendement et de robustesse des lasers.