Vous êtes ici

« Ma thèse en 180 secondes » : Interview de Hamza TURKI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamza TURKI, doctorant au laboratoire XLIM, participera à la sélection régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes » le jeudi 08 mars 2018 à 20h à Limoges, Espace Licence situé au 47 avenue Albert Thomas à Limoges, bâtiment M, amphi A. Nous l’avons rencontré pour en savoir un peu plus sur sa participation au concours.

> Quel est le sujet de ta thèse ?

« Le titre de ma thèse est le suivant : "Elaboration d’une méthode de conception fiable des circulateurs à ferrite". En quelques mots, les circulateurs à ferrite sont des composants omniprésents dans les modules d’émission / réception radiofréquences. Quand on utilise une seule antenne pour l’émission / réception simultanée du signal, on a recours au circulateur du composant pour dissocier les deux voies d’accès. C’est employé dans diverses applications sans fil radiofréquences comme les radars ou la téléphonie mobile. Le composant est constitué d’un matériau magnétique dont la modélisation est assez complexe. »

> Quel est l’objectif de ta thèse, en quelques mots ?

« L’objectif de ma thèse est de mettre au point une méthodologie capable de prendre en compte tous les phénomènes physiques mis en jeu et de prévoir d’une façon fiable le fonctionnement de ce dispositif. »

> Pourquoi participer au concours "Ma thèse en 180 secondes" ?

« Depuis tout petit je suis passionné de théâtre. J’ai regardé les vidéos des prestations des précédentes sessions et j’ai aimé ce côté théâtral. Je trouve que c’est une expérience sympa et j’ai envie de la vivre. J’ai participé au workshop de 2017 et j’ai remporté le prix de la meilleure prestation. J’ai donc été encouragé par la direction et particulièrement par Alice FORESTIER, responsable administrative d’XLIM, pour m’inscrire à ce concours. Je pense que ma participation permettra de faire un peu de communication sur mes travaux de thèse et cela me permet également de représenter l’établissement dans lequel je travaille, la société Inoveos située à Brive-la-Gaillarde. »

> As-tu été préparé à ce concours ?

« Oui bien sûr. Ce concours fait partie de notre formation doctorale. Il y a eu deux séances de coaching pour nous préparer au concours. C’est Maggie ROUSSELLE qui nous a encadrés et qui nous a préparés à bien maîtriser notre présentation théâtrale. Durant ces deux séances, on a pu développer notre texte et le présenter. Cela nous a aidés à améliorer notre présence sur scène ainsi qu’à vulgariser notre sujet. »

> Qu’attends-tu de cette expérience ?

« Tous les ans, lors du concours, l’amphithéâtre est complet. J’espère retrouver les mêmes sensations que j’avais quand je faisais du théâtre, comme le traque que tu as avant de monter sur scène. C’est aussi un challenge de présenter un sujet assez complexe devant un public qui n’est pas de ce domaine de recherche. J’ai hâte de voir la réaction des gens. C’est lors du feedback que l’on sera si notre prestation a plu ou non, si les gens viennent nous poser des questions pour en savoir davantage. Et c’est honorant de pouvoir représenter XLIM lors de ce concours. »

> Le concours a lieu la semaine prochaine, comment te sens-tu ?

« Je suis presque prêt. Je vais essayer de perfectionner mon texte et ma présentation. Il faut être super précis et rigoureux, car le temps est limité. J’ai besoin d’encore quelques entraînements pour gérer ma présentation et mon temps. Mais j’ai confiance en moi et je pense pouvoir maîtriser cet exercice. »

> Pour finir, quel est ton atout majeur pour remporter une place pour la finale régionale ?

« Le fait d’être le plus proche possible de l’audience. Il faut être capable d’attirer l’attention du début à la fin, de manière conviviale et précise. Mais c’est ce que je fais déjà dans ma thèse. Je vais aussi jouer sur ma qualité d’acteur. J’ai inventé un dialogue entre la théorie et la pratique, mais je n’en dirais pas plus. Donc je vais surtout théâtraliser pour attirer l’attention du public. »